Semaine Internationale de Sensibilisation au LDN

La Semaine Internationale de Sensibilisation au LDN a pour but de faire connaître le LDN, pour que plus de malades puissent profiter de ce médicament bon marché. Le low dose naltrexone (LDN) aide un système immunitaire défaillant.
By: Ldnaltrexone
 
 
Spread the Word
Listed Under

Tags:
Maladie Autoimmune
Traitement Alternatif
Cancer
Arthrose Rhumato De
Scl Rose En Palques

Industry:
Health

Location:
Paris - Ile de France - France

Oct. 16, 2009 - PRLog -- Semaine Internationale de Sensibilisation au LDN
(International LDN Awareness Week)
19 - 25 Octobre 2009.
un bon vieux médicament
un traitement alternatif
efficace pour un ensemble de maladies liées
aux dysfonctionnements du système immunitaire
MAIS
VOUS n’en entendrez pas parler, et personne ne VOUS le proposera

La Semaine Internationale de Sensibilisation au LDN a pour but de faire connaître le LDN, pour que d’avantage de malades puissent profiter de ce médicament bon marché. Des milliers de patients à travers le monde jouissent d’une meilleure santé grâce au LDN et la plupart entre eux l’ont découvert grâce au bouche à oreille ou des recherches sur Internet.
Le low dose naltrexone (LDN) ou Naltrexone à faible dose, a une longue histoire dans le traitement des ces maladies – c’était en 1982, le Docteur Ian Zagon et d’autres chercheurs de l’université de Penn State (USA) ont découvert qu’à très petite dose, le LDN aide un système immunitaire défaillant.

Recherches
Grâce à des centaines de patients donateurs, ainsi qu’à plusieurs médecins conscients des remarquables résultats, des fonds ont été rassemblés pour financer des recherches, comme celle menée par le Dr Jacqueline McCandless contre le SIDA au Mali. Le Dr Zagon poursuit toujours ses recherches à l’université de Penn State pour la Sclérose en plaques, la maladie de Parkinson et plusieurs cancers, et sa collègue, le Dr Jill Smith, est en train mener un essai sur la maladie de Crohn’s. A l’université de Stanford un deuxième essai sur la fibromyalgie entre maintenant la Phase II.

En clinique
Depuis les années 80, dans sa clinique de New York, le Docteur Bernard Bihari, neurologue formé à Harvard, observe des résultats positifs dans l’usage du LDN pour de nombreux troubles du système immunitaire. Pendant toutes ces années il a observé la quasi-absence de tout effet secondaire.
Selon le docteur David Gluck, ami et collègue du Dr Bihari, (les deux sont parmi les médecins qui déclarent prendre le LDN comme prophylactique ou pour se soigner) qui travaille sans relâche pour faire connaître les réussites remarquables du LDN : «Low Dose Naltrexone peut bien être la découverte thérapeutique la plus importante depuis cinquante ans. C’est un traitement médical sûr et peu onéreux qui mobilise les défenses naturelles de notre propre système immunitaire.»  

Une maladie auto-immune peut frapper n’importe qui à n’importe quel âge et peut prendre une ou même plusieurs formes, comme la colite ulcérative ou inflammatoire, l’arthrose rhumatoïde, la sclérose en plaques, la spondylite ankylosante, des cancers ....
Les traitements les plus connus sont les anti-inflammatoires, les chimiothérapies, les immunosuppresseurs ou immunomodulateurs. Souvent par injection ces traitements peuvent êtres très coûteux, entraîner de lourds effets secondaires et leur efficacité est limitée.

Le LDN est peu onéreux : pris par voie orale il arrête la progression des maladies auto-immunes dans la plupart des cas avec une sécurité sans pareil. A faible dose, le Naltrexone est moins nocif que l'aspirine. Nous considérons qu’un patient doit être informer et avoir le choix entre les différents traitements existants, mais trop souvent ce n’est pas le cas - la majorité des patients n’a jamais entendu parler du LDN, et la plupart des médecins non plus.
Pour cause, la plupart des médecins ignorent le traitement ou hésitent à le prescrire. Le Naltrexone est une «vieille» molécule qui n’appartient plus à une société pharmaceutique exclusivement. De plus, sa prescription à faible dose est hors AMM (tout comme des médicaments donnés à des enfants qui n’ont été testé que sur adultes). Dans ce cadre, aucune société pharmaceutique n’a d’intérêt à financer de coûteuses recherches pour une nouvelle AMM liée à l’utilisation à faible dose du Naltrexone, ni d’informer les médecins de son utilité dans le traitement des maladies autoimmunes.
Pour surmonter cet obstacle, des britanniques ont lancé une pétition pour demander au gouvernement de faire des recherches dans l’intérêt générale des patients, du budget national de la santé, et de l’économie globale (moins de malades dans la population, etc.).

Comment fonctionne le ldn
Le Naltrexone à dose normal (50 mg par jour) a été conçu et autorisé il y a une trentaine d’années pour combattre l’addiction aux drogues ou à l’alcool. A cette dose, il bloque la production d'endorphines dans le corps, diminuant ainsi l’envie de se droguer. Il n’y a pas de preuves de toxicité dans l’usage du Naltrexone jusqu'à la dose de 300 mg par jour.
Avec le LDN au dosage maximum de 4,5 mg par jour, la production d'endorphines n’est bloquée que quelques heures, après lequel il y en a une augmentation d’environ trois fois de plus. L’hypothèse suggérée par les chercheurs pour expliquer ce qui suit commence avec l’observation d’un niveaux bas des endorphines dans le sang des malades autoimmunes. Une fois ces niveaux se sont augmentés suite au blocage, les communications qui gèrent le bonne fonctionnement des cellules T commencent, et c’est ces cellules T qui s’organisent d’une façon équilibrée pour combattre les maladies. Ainsi le LDN n’a aucune action directe sur aucune maladie – il modifie le niveau d’endorphines pour que le système immunitaire fonctionne correctement.

Qui sommes nous?
Nous sommes réunis sur Internet pour promouvoir l’existence de LDN en France durant la Semaine Internationale de Sensibilisation au LDN (International LDN Awareness Week) du 19-25 octobre 2009.
Nous avons des maladies auto-immunes que nous traitons avec le LDN. Nous n’avons pas accepté la logique qui veut diminuer notre immunité. C’est notre système de défense contre la maladie. Comment peut-on aller mieux avec une immunité de plus en plus affaiblie?
Le fait d’avoir pu retrouver une vie normale nous a encouragé de participer dans la campagne d’information. Comme des milliers d’autres à travers le monde, nous pensons que chacun a le droit d’être informé avant de décider de son traitement.

# # #

Qui sommes nous?
Nous sommes réunis sur Internet pour promouvoir l’existence de LDN en France durant la Semaine Internationale de Sensibilisation au LDN (International LDN Awareness Week) du 19-25 octobre 2009.
Nous avons des maladies auto-immunes que nous traitons avec le LDN. Nous n’avons pas accepté la logique qui veut diminuer notre immunité. C’est notre système de défense contre la maladie. Comment peut-on aller mieux avec une immunité de plus en plus affaiblie?
Le fait d’avoir pu retrouver une vie normale nous a encouragé de participer dans la campagne d’information. Comme des milliers d’autres à travers le monde, nous pensons que chacun a le droit d’être informé avant de décider de son traitement.
End



Like PRLog?
9K2K1K
Click to Share